Quimper Kerfeunteun sort vainqueur du derby face à Quimper Italia

Dans le duel de Régional 2 qui opposait le Quimper Italia à Quimper Kerfeunteun, ce dimanche, ce sont les joueurs d’Eric Gaillard qui sont sortis vainqueurs (1-2). Avec un but de la victoire qui a été soumis à contestations.

Basli (à droite) et Kerfeunteun ont eu raison de Camara et du Quimper Italia
crédit photo SAINTHORAN DANIEL

Dans ce derby quimpérois, les objectifs semblaient clairs pour les deux formations. À savoir, caresser l’espoir d’accéder à la R1 pour Kerfeunteun et assurer le maintien pour le Quimper Italia. Pas de round d’observation dans ce match, et la première cartouche allait venir de Le Strat, dont la frappe trop enlevée passait au-dessus de la transversale de Dihamou (5’).

Kerfeunteun prenait petit à petit le dessus sur son adversaire et se procurait une nouvelle action dangereuse par Ribeiro, qui croisait un peu trop son tir (25’). Le jeu long des joueurs de Ronan Salaün ne parvenait pas à déstabiliser la défense de Kerfeunteun, qui répliquait par des relances plus travaillées collectivement et qui allaient finir par payer.

Un corner mal repoussé par la défense « italienne » allait faire le bonheur de Quintin bien placé dans l’axe, qui parvenait à tromper Dihamou (0-1, 35’). Au retour des vestiaires, Kerfeunteun était cueilli à froid par Djohore qui propulsait un missile dans les cages de Guiriec (1-1, 47’). Plus technique qu’en première période, le Quimper Italia parvenait à semer le doute dans la défense adverse, sans toutefois trouver la faille.

Après l’expulsion de Fofana (73’), Kerfeunteun trouvait à nouveau le chemin des filets sur une tête de Yannic, mais ce but fortement contesté par le « QI « allait être validé par M. Robin (1-2, 78’). Dans les dernières minutes de la rencontre, Gaiwe forçait Dihamou à se détendre et à sortir la balle du bout des gants (89’). Sur le corner à suivre, Basli voyait sa tête manquer de peu le cadre. « Nous faisons une bonne première période et puis le Quimper Italia a durci le jeu, déstabilisant un peu les jeunes, notait Éric Gaillard, le coach du QKFC. C’est un match que l’on ne mérite pas nécessairement de gagner mais pour une fois, l’arbitrage a tourné en notre faveur. »

QUIMPER ITALIA – QUIMPER KERFEUNTEUN : 1-2 (0-1).
Arbitre : M. Robin.
BUTS. Quimper Italia : Djohore (47’). Kerfeunteun : Quintin (35’) Yannic (78’)
EXPULSION. Quimper Italia : Fofana (73’)

Article du Ouest France du 19/01/2020

> Lire l’article du Télégramme

L’équipe D3 F – Match de coupe Bretagne

Adversaire : Camors AL 1 au Stade de Créach Gwen à 15h00
Rendez-vous à 13h00 – Espace de convivialité

Coach : Gilbert Macrez
Adjoint : Fabio Sansone
Intendant : Giuseppe Cioce
Délégué de match : Michel Dellobe
Arbitre :
Arbitre assistant 1 : Augusto de Oliveira

L’équipe à définir : Fabienne Drogou – Bénédicte Fourrier – Vanessa Lhomme – Julie Aristayeta – Caroline Desbois – Lelia Gérard – Latifa El Bennouri – Surya Mazziotta – Cindy Tellier – Emily Lhomme – Seité Emmanuelle – Seité Lenaic – Camille Rio – Crystalle Garrido – Sunita Silwal – Fanny Le Berre – Celia Moalic

Au repos :
Blessée (s) : Mirella Mansard – Cassandra Le Guen
Attente de validation de licence : Maelys, Silvia

Pourquoi les Pratiques de foot diversifié se développent

Environ 120 personnes ont participé au plateau de walking football, une de ces nouvelles Pratiques de foot diversifié, organisé dimanche dans le cadre du Challenge de Cornnouaille à la halle des sports à Penhars.

Plus ludiques et moins compétitives, offrant de nouvelles règles ou configurations de jeu à un public biberonné au sport et faciles à mettre en œuvre, souvent à l’abri : les nouvelles Pratiques de foot diversifié font un carton.

  1. Ce sont des pratiques généralement orientées vers des activités où l’aspect purement compétitif passe au second plan. Les intérêts premiers sont la découverte, l’initiation et le sport-santé
  2. Une des activités phare est le « walking football » – « foot en marchant » – qui fait de nombreux adeptes chez les plus de 50 ans. il y a aussi le futsal, le foot à cinq, le futnet et le beach soccer chez les plus jeunes. La conséquence, sans doute, du vieillissement d’une population pour laquelle la pratique du sport fait partie intégrante d’un mode de vie.
  3. La mise en œuvre de Pratiques de foot diversifié est simple. À Quimper, Gilbert Macrez, un bénévole coordinateur constate que leur portage par un club support et leur organisation restent le plus difficile. Mais les pratiquants sont là. Par exemple L’Amicale Italia-Bretagne via sa section « foot loisir » s’est engagée dans cette démarche. Elle serait en train de gagner le pari de cette diversité avec un nombre croissant de pratiquants.
  4. Elles se pratiquent souvent en salles, surtout l’hiver évidemment. Les collectivités peuvent généralement apporter des réponses à cette demande émergente. Cela dépend bien sûr des infrastructures disponibles mais aussi de l’acceptation de leurs responsables à, par exemple, voir des footballeurs dans les salles.
  5. Comme elles se pratiquent en dehors de la logique de performance, encore bien souvent érigée en véritable culte, elles sont ouvertes aux hommes comme aux femmes et à différentes générations, au sein d’une même équipe. Une preuve solide a été apportée par le Challenge de Cornouaille, dont la 2e édition s’est déroulée dimanche à Penhars : plus de 150 participants avec un plateau de quatre équipes de walking football ; une vingtaine d’enfants et leurs parents dans une séance de découverte de futsal ; un plateau futsal mixte et intergénérationnel dont la majorité des participantes étaient des joueuses féminines et des jeunes de la section foot Loisirs du Quimper-Italia.

Article du 07/01/2020 Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/pourquoi-les-pratiques-de-foot-diversifie-se-developpent-07-01-2020-12472827.php

LE QUIMPER ITALIA , LE WALKING FOOT À L’HONNEUR

Le développement et l’attrait pour les pratiques de football diversifié se vérifient au quotidien en Bretagne. Le plus difficile est dans son organisation et dans le portage des activités. A Quimper, l’amicale Italia Bretagne via sa section « foot Loisir » s’est engagée dans cette démarche. Elle est même en train de gagner le pari de cette diversité avec un nombre croissant de pratiquants. Cependant le soutien de la municipalité et les partenariats seront indispensables pour garantir son développement en interne  du club..

120 joueurs présents lors de cette journée dont une soixantaine en Walking football

Qu’est-ce que les pratiques de football diversifié ?

Les pratiques de football diversifié sont généralement orientées vers des activités où l’aspect purement compétitif passe au second plan. Les intérêts premiers sont la découverte, l’initiation et le sport/santé. Une des activités phare de ce football est le Walking Football – foot en marchant -, qui fait de nombreux adeptes chez les plus de 50 ans, puis le futsal, le foot à 5, le futnet et beach soccer chez les plus jeunes.

120 participants pour la 2e édition

La promotion de ces pratiques passe par des journées de découverte et d’initiation, c’est entre autres l’idée principale du Challenge de Cornouaille qui s’est déroulé ce dimanche à la halle des sports de Penhars. Plus de 120 participants ont répondu à l’appel des initiateurs du projet. La journée a débuté avec un plateau de Walking Football avec les équipes d’Ergé Vars, Bannaleg Walking Football, du Quimper Soccer Academy, le Quimper Italia et ABFM de Silfiac, composée majoritairement de joueurs anglais.

A midi, une vingtaine d’enfants et leurs parents ont foulé le parquet pour une séance de découverte de futsal. L’après-midi a été mis sur pied un plateau futsal mixte et intergénérationnel dont la majorité des participantes étaient des joueuses féminines et des jeunes de la section foot Loisirs du Quimper Italia.

Terrain semi-ouvert – Pour répondre à la demande

En cette période hivernale, la réussite de ce type d’évènement et la pratique en toute sécurité dépend également des infrastructures mis à disposition par les municipalités et de volontés politiques à accepter par exemple les footballeurs dans les salles de sports. A Quimper, une des principales contraintes d’accessibilité aux équipements couverts est qu’il faut jongler entre les calendriers des compétitions officielles, des entraînements, des nombreux autres types de disciplines évoluant en salle comme la basket, le volley, le handball, le badminton…

La solution serait d’avoir une structure semi-ouverte comme on le trouve en région parisienne.  A Quimper, dans les stades actuels, il y aurait deux ou trois endroits idéals pour ce type d’équipement. Cela répondrait à la demande croissante pour ces pratiques de football diversifié sans avoir les contraintes d’une halle des sports. Cette idée pourrait s’inscrire dans le projet des futurs équipements sportifs de notre ville !

Gilbert Macrez coordinateur de la vie associative et des pratiques de loisirs du Quimper Italia.

Nota : La prochaine édition du challenge de Cornouaille se tiendra probablement au printemps. Toutes les Informations sur ces pratiques : https://quimper-italia.fr

Article du 08/01/2020 Newsouest : http://newsouest.fr/quimper/football/2020-01-08/le-quimper-italia-le-walking-foot-lhonneur

L’équipe D3 F – Match de coupe

Adversaire : Stella Maris au Stade de Créach Gwen à 15h00
Rendez-vous à 12h00 – Espace de convivialité

Coach : Gilbert Macrez
Adjoint :
Intendant : Giuseppe Cioce
Délégué de match : Michel Dellobe
Arbitre :
Arbitre assistant 1 : Augusto de Oliveira

L’équipe à définir : Fabienne Drogou – Bénédicte Fourrier – Vanessa Lhomme – Julie Aristayeta – Caroline Desbois – Lelia Gérard – Cassandra Le Guen – Latifa El Bennouri – Surya Mazziotta – Cindy Tellier – Emily Lhomme – Seité Emmanuelle.

Au repos : Camille Rio – Crystalle Garrido – Sunita Silwal – Fanny Le Berre –
Blessée (s) : Mirella Mansard – Seité Lenaic
Attente de validation de licence : Marina – Maelyse – Alicia – Célia

Le walking football : ça marche !

C’est une discipline née en Grande Bretagne qui s’impose actuellement de belle manière sur les terrains et dans les salles : le walking football. Le football en marchant séduit un public d’amoureux du ballon rond qui ne peuvent plus courir, mais pas seulement.

À l’Amicale Italia Bretagne, qui gère le club de foot Quimper Italia, la section walking football a été créée en septembre.

Elle répond à une demande, notamment de personnes qui souhaitent garder une activité physique. C’est du sport santé. Pour l’instant, nous avons un groupe mixte d’une dizaine d’adultes et un groupe mixte de huit adolescents. Tout le monde s’entraîne ensemble le vendredi de 17 h 30 à 18 h 30 à Créac’h Gwen  » indique Gilbert Macrez, coordinateur des pratiques de loisirs au Quimper Italia.

Fair-play Le walking football, c’est du foot (l’objectif est toujours de marquer dans le but adverse), mais il est interdit aux joueurs de courir, d’envoyer le ballon en hauteur, de pénétrer dans la surface du gardien, de tacler, d’aller au contact…

Ça invite à faire preuve de précision, estime Gilbert Macrez. C’est un très bon exercice pour les joueurs de foot traditionnel aussi. » Les équipes sont formées de cinq ou six joueurs en général, elles s’adaptent – comme le jeu – au terrain de pratique.

Michele Cioce, président de l’Amicale, s’est lui-même lancé : « Ça me fait bouger ! Ça paraît facile, mais c’est en fait très fatigant car il reste l’enjeu de marquer. Et l’ambiance est vraiment agréable, fair-play. » Italia Bretagne aimerait convaincre des salariés d’entreprises de pratiquer pendant leur pause déjeuner au stade de Penvillers. Le projet pourrait aboutir aux beaux jours.

Auteure : Martine de Saint Jan pour côté Quimpet

Démonstrations au challenge de Cornouaille, dimanche 5 janvier de 9 h à 12 h à la halle des sports de Penhars. https ://quimper-italia.fr

Pas de trêve au Quimper Italia

Les activités associatives et sportives ne marqueront pas « le pas » durant cette période de vacances de fin d’année. « Il est impératif de poursuivre la dynamique enclenchée depuis cet été » explique Gilbert coordinateur de la vie associative et des pratiques de loisirs du Quimper Italia. « Du côté associatif et des résultats sportifs, il y a certes un point d’étape à faire qui permettra des ajustements, mais il nous faut poursuivre nos efforts pour le développement des nouvelles orientations et activités du club. Cela se traduit par une mise en place des journées de découverte et d’initiation de futsal et de la seconde édition du challenge de Cornouaille.

Journées « Découverte et d’initiation » au futsal

Les dates retenues sont les vendredis 27 décembre et 3 janvier de 10h00 à 15h30 à la halle des sports de Penhars. Il est possible aux enfants et jeunes de venir pratiquer le futsal qu’ils soient licenciés ou pas dans un club de football. Il est mis en place des ateliers d’initiation et des challenges sous forme de matchs. L’accueil s’effectuent à partir de 6 ans.

2ème édition du challenge de Cornouaille

Cette deuxième édition se tiendra le dimanche 5 janvier à la halle des sports de Penhars. Comme la précédente, celle-ci invite les participants à découvrir ou redécouvrir les pratiques de football diversifié. Le matin à partir de 9h00 se déroulera un plateau de Walking football. A midi, il sera proposé la découverte du Futnet (Tennis ballon). A 13h30 débutera un plateau de futsal pour les jeunes en alternance avec des équipes féminines.

Au départ, ils étaient quatre copains pour la mise en place du challenge de Cornouaille. Désormais, Alicia, Alwena, Laura et Marvin ont rejoint le groupe. (Absent sur la photo Marvin)

Information et inscription Pour s’inscrire aux journées d’initiation futsal ou plateau du 5 janvier, il est possible de laisser un émail à contact@quimper-italia.fr ou au 06.98.97.29.29

Le Challenge de Cornouaille – 2éme édition – c’est le 5 janvier 2020

Dans la continuité de la 1ére édition, pour ce deuxième rassemblement , les activités proposées évoluent en terme de participants et d’horaires.

9h00 à 12h00 : Plateau Walking Football pour 6 à 8 équipes de joueurs plus 50 ans – Equipe Mixte possible

12h00 à 13h00 : Initiation et découverte du Futnet (Tennis Ballon) – Accessible à tous

13h30 à 18h00 : Plateau Futsal pour les équipes jeunes en alternance avec les équipes féminines. 6 à 8 équipes

Pour s’inscrire ou pour toute information contact 06.98.97.29.29 ou par email contact@quimper-italia.fr

R2. Ronan Salaün : « Un beau challenge »

L’entraîneur de Quimper Italia Ronan Salaün. (Photo Fanch Hémery)
© Le Télégramme

R2 Groupe C. US Quimper – Quimper-Italia, dimanche (15 h)

Pour affronter l’US Quimper, Quimper-Italia va retrouver le stade de Créac’h- Gwen qu’il a fréquenté plusieurs saisons. Ce sera néanmoins une découverte pour la majorité des joueurs, de la formation de Ronan Salaün. « Je dispose d’un effectif premier qui a été renouvelé à 80 %, et peu de temps pour rebâtir une équipe compétitive, mais c’est un beau challenge à relever ».
À l’inter-saison, le coach et le président Cioce se sont tournés vers la région brestoise, pour remplacer dans l’urgence des titulaires sur le départ. « Avec pas moins de douze nationalités représentées entre la A et la B, des absences dues à l’éloignement, il est difficile d’avoir une stabilité permanente ».
Et pourtant ça fonctionne, car avec 13 points et une cinquième place, Quimper-Italia a posé les bases du maintien en R2. « Trois points de plus nous permettraient d’être plus serein pendant la trêve, espère Ronan Salaün, car bien malin peut dire aujourd’hui, qui sera relégué ».
Un sentiment surement partagé par l’US Quimper, qui ne compte qu’un seul point d’avance sur un peloton d’avant-derniers à dix points, dont Scaër et Languidic qui ont deux matchs de retard.

Le programme : Dimanche (15 h) ; Quimper-Kerfeunteun – US Concarneau (C) ; La Montagne (B) – Auray ; Scaër – Plouay ; Plobannalec – Cep Lorient (B) ; Languidic – FC Quimperlé – US Quimper – Quimper-Italia
© Le Télégramme

Quimper Italia renaît de ses cendres – Carton plein ce dimanche !

Cela peut paraître insignifiant pour certains adversaires, mais la victoire des trois équipes seniors ce dimanche 1er décembre est une immense satisfaction, pour tous les joueurs/ses, la petite équipe d’éducateurs, les bénévoles et les dirigeants du Quimper Italia.

Une partie des joueurs de l’équipe A

L’équipe A – Les derbys quimpérois en ligne de mire

En déplacement à Languidic (56), l’équipe première (R2) s’est octroyée une précieuse victoire 2 à 1 contre une équipe difficile à manœuvrer à domicile. Ce qui lui permet, dès lors, de ne pas se laisser distancer par ses principaux concurrents. Il faudra confirmer cette dynamique à domicile le week-end prochain face à Concarneau avant le premier derby du 15 décembre contre l’US Quimper.

L’équipe B se sort de l’ornière

Malgré l’instabilité avérée de l’équipe B (D2), du fait de la « jeunesse » de son effectif et le manque de repères, celle-ci a effectué une bonne prestation contre un concurrent direct au maintien. A Coray, cette victoire ne souffre d’aucune contestation. Le résultat 4 à 1 permet enfin à cette équipe de quitter la dernière place du championnat et d’envisager plus sereinement la suite du championnat. Il faudra concrétiser cet élan, dès dimanche prochain, contre Elliant (B) un autre adversaire direct.

L’équipe féminine en formation accélérée

« Pour la toute jeune équipe féminine (D3), créée en juillet dernier, si ce n’est pas une entière surprise, c’est une immense satisfaction cette première victoire à Lampaul Guimiliau (7 à 0). En effet, après avoir couru, après cette première victoire, lors des deux précédents matchs (2-3 contre Plobannalec et 1-1 contre Bodilis), nos filles ont pu démontrer que la rigueur et le travail à l’entrainement paient finalement. La formation accélérée dispensée depuis août produit maintenant ses effets » explique Gilbert Macrez, l’entraîneur de l’équipe féminine. « La rudesse des premières rencontres contre des adversaires évoluant en championnat et en coupe depuis de nombreuses années, a été le bon choix ! Preuve en est que l’on peut progresser dans la difficulté et la défaite ; le tout est dans l’interprétation de ce qui se passe sur le terrain et les enseignements que l’on en retient. De situations de défense, en bloc équipe bas et compact, nous sommes progressivement passé à la projection du ballon vers l’avant. Dans les prochaines semaines, nous allons aborder le travail devant le but et nos coups de pieds arrêtés. A ce moment-là, notre toute première saison sera complète. Nous prendrons le temps de faire les comptes lors de la dernière journée ! »

La relève se construit – Quelques uns/nes de nos mini-pousse

Pour conclure, si l’on peut se satisfaire de ce 1er décembre, nous gardons les pieds sur terre. Il faut considérer que c’est la genèse du projet initié en juillet dernier qui produit les premiers résultats, car en périphérie nous nous appuyons aussi sur les pratiques de football diversifié comme le foot à 5, le futsal, le foot en marchant, le foot loisirs des jeunes et nos mini-pousses de 3 et 4 ans. Au Quimper Italia, c’est un tout !

A ce propos, le 5 janvier 2020, à la halle des sports de Penhars est organisé la deuxième édition du challenge de Cornouaille, où il sera possible de découvrir toutes ses pratiques.