Quimper Italia renaît de ses cendres – Carton plein ce dimanche !

Cela peut paraître insignifiant pour certains adversaires, mais la victoire des trois équipes seniors ce dimanche 1er décembre est une immense satisfaction, pour tous les joueurs/ses, la petite équipe d’éducateurs, les bénévoles et les dirigeants du Quimper Italia.

Une partie des joueurs de l’équipe A

L’équipe A – Les derbys quimpérois en ligne de mire

En déplacement à Languidic (56), l’équipe première (R2) s’est octroyée une précieuse victoire 2 à 1 contre une équipe difficile à manœuvrer à domicile. Ce qui lui permet, dès lors, de ne pas se laisser distancer par ses principaux concurrents. Il faudra confirmer cette dynamique à domicile le week-end prochain face à Concarneau avant le premier derby du 15 décembre contre l’US Quimper.

L’équipe B se sort de l’ornière

Malgré l’instabilité avérée de l’équipe B (D2), du fait de la « jeunesse » de son effectif et le manque de repères, celle-ci a effectué une bonne prestation contre un concurrent direct au maintien. A Coray, cette victoire ne souffre d’aucune contestation. Le résultat 4 à 1 permet enfin à cette équipe de quitter la dernière place du championnat et d’envisager plus sereinement la suite du championnat. Il faudra concrétiser cet élan, dès dimanche prochain, contre Elliant (B) un autre adversaire direct.

L’équipe féminine en formation accélérée

« Pour la toute jeune équipe féminine (D3), créée en juillet dernier, si ce n’est pas une entière surprise, c’est une immense satisfaction cette première victoire à Lampaul Guimiliau (7 à 0). En effet, après avoir couru, après cette première victoire, lors des deux précédents matchs (2-3 contre Plobannalec et 1-1 contre Bodilis), nos filles ont pu démontrer que la rigueur et le travail à l’entrainement paient finalement. La formation accélérée dispensée depuis août produit maintenant ses effets » explique Gilbert Macrez, l’entraîneur de l’équipe féminine. « La rudesse des premières rencontres contre des adversaires évoluant en championnat et en coupe depuis de nombreuses années, a été le bon choix ! Preuve en est que l’on peut progresser dans la difficulté et la défaite ; le tout est dans l’interprétation de ce qui se passe sur le terrain et les enseignements que l’on en retient. De situations de défense, en bloc équipe bas et compact, nous sommes progressivement passé à la projection du ballon vers l’avant. Dans les prochaines semaines, nous allons aborder le travail devant le but et nos coups de pieds arrêtés. A ce moment-là, notre toute première saison sera complète. Nous prendrons le temps de faire les comptes lors de la dernière journée ! »

La relève se construit – Quelques uns/nes de nos mini-pousse

Pour conclure, si l’on peut se satisfaire de ce 1er décembre, nous gardons les pieds sur terre. Il faut considérer que c’est la genèse du projet initié en juillet dernier qui produit les premiers résultats, car en périphérie nous nous appuyons aussi sur les pratiques de football diversifié comme le foot à 5, le futsal, le foot en marchant, le foot loisirs des jeunes et nos mini-pousses de 3 et 4 ans. Au Quimper Italia, c’est un tout !

A ce propos, le 5 janvier 2020, à la halle des sports de Penhars est organisé la deuxième édition du challenge de Cornouaille, où il sera possible de découvrir toutes ses pratiques.

Quimper Italia. Joue-la comme Yohann Diniz !

Jouer au football en marchant, vous connaissez ?
Le Quimper Italia s’y est mis, sur l’impulsion de quatre copains qui ne voulaient plus de compétition. Ils sont désormais une vingtaine d’adhérents, jeunes comme seniors, à pratiquer le « walking football »… Et à s’affronter, en match amical.

Le plus difficile dans le fait de jouer au walking football ? De ne pas courir, évidemment.
(Le Télégramme/Hélène Caroff)

14 h 15, ce samedi, à la halle des sports de Penhars. Le match de quinze minutes vient de commencer et les cinq Nordistes de Plouguerneau mènent déjà 2 à 0 face aux cinq féminines du Quimper Italia. Et cela bouge lentement, sous l’œil attentif de Gilbert Macrez. Le formateur des jeunes, téléphone à la main en guise de chrono et sifflet autour du cou, fait office d’arbitre. « Normalement, c’est de l’auto-arbitrage », sourit-il, avant d’épingler un joueur : « Hé, les têtes sont interdites ! ».

Pas de tête au football, c’est quoi l’histoire ? « Il s’agit de walking football, ou de football en marchant. Il est interdit de courir ». Voilà pourquoi les joueurs marchent en jouant des épaules, se dandinant presque, à la façon du triple champion d’Europe de marche athlétique Yohann Diniz. Pas de têtes, pas de course, « pas plus de trois touches de balles consécutives, pas de tacle ni de poussette non plus ».

Il reste quoi ? « La stratégie et le placement, rétorque Gilbert Macrez. D’ailleurs, on voit que les Verts ont davantage l’habitude, ils se placent mieux ! Les filles découvrent, elles ont un peu du mal ». Les filles ? À savoir l’équipe féminine du Quimper Italia, une équipe montée il y a deux mois. « Certaines n’avaient jamais tapé dans un ballon », concède le formateur.

Quatre copains qui ne voulaient plus de compétition

Alors passer du football tradi à du football en marchant, c’est plus qu’un pas. « Oui mais on s’y fait vite ! C’est venu d’Angleterre. À la base, c’était pour les seniors, c’est un sport santé ». Environ 1 200 clubs s’y sont mis, outre-Manche. « En France, cela commence à venir ». Notamment dans le Finistère. « On a déjà des différences, relève Gilbert Macrez. Dans le nord, ce sont des équipes mixtes, dans le sud, c’est principalement par catégorie d’âge ».

Et pour le Quimper Italia qui compte une équipe seniors et une équipe jeunes, l’idée est venue de quatre copains d’U14 qui aimaient taper dans le ballon mais pas en compétition. Thomas, Kevin, Milan et Gurwan sont d’ailleurs dans les gradins, en ce samedi après-midi. Avec Sami, qu’ils ont mis dans la boucle et aidés par quelques seniors du club, ils attendent leur tour. « Ça a fait boule de neige », sourit Gilbert Macrez. Mais, pour les entraînements, c’est un peu plus compliqué. « Nous n’avons pas de salle alors nous avons fait un partenariat avec une structure privée, regrette l’entraîneur. C’est notre cheval de bataille ».

Un championnat sans gain

Reste que, depuis la rentrée, ces jeunes du Quimper Italia participent à un championnat « convivial » avec la poignée d’équipes de football en marchant du département. « On se rencontre toutes les trois semaines environ. Un coup, on va à Quimperlé, un coup au Trévoux, un coup dans le nord… On voit du pays ! ».

En ce 26 octobre, c’était à domicile ou, plutôt, à la halle des sports de Penhars, que cela se passait. Du football en marchant complété par du foot-tennis (futnet) et du futsal, qui ont vu la victoire de Plouguerneau. « Si on peut parler de victoire, on ne tient pas de classement. C’est la convivialité avant tout et personne ne s’énerve sur le terrain ! ».

Lire l’article sur le portail du Télégramme © Le Télégramme

Football : Vers de nouvelles pratiques de loisirs Le Challenge de Cornouaille – 1ère édition

Dans le cadre du développement des nouvelles pratiques de football et d’actions “sport/santé”, 4 jeunes du Quimper Italia initient une animation sportive et découverte le samedi 26 octobre 2019 de 10h00 à 18h00 à la Halle des sports de Penhars.

Milan, Kévin, Gurwan et Thomas

Cette animation se déroule de la manière suivante et autour de trois disciplines distinctes le Futnet (Tennis Ballon) – Le Walking Football (Le foot en Marchant) et le Futsal.

Elle est accessible aux enfants – Filles et Garçons – nés en 2006 ou 2007 non licenciés ou issus d’un club de football en catégorie U14 

Accompagnée par un adulte – éducateur ou un parent, chacune des équipes participera au challenge à savoir successivement aux trois disciplines. Sous forme de “tournoi”, le matin est consacré au Futnet, le midi le Walking Football et à partir de 15h aura lieu le futsal. 
Les équipes seront composées à minima de 5 joueurs/ses auquel il est possible d’associer 1 ou 2 remplaçants. Nombre d’équipes attendues : 8 à 12

L’objectif de cette journée est réellement de faire découvrir ces nouvelles pratiques, mais également de rendre les animations plus festives et à la portée des jeunes de 13 – 14 ans. Les parents nous font remarquer que depuis quelques années, c’est à cet âge là que leurs adolescents se laissent plus souvent attirer par la console vidéo -omniprésente et addictive- que par les terrains de sport. D’autres jeunes encore, pour “x” raisons rejettent le tout compétition d’où cette idée de mettre en place ce challenge où la participation et l’attitude sont plus valorisés que par les résultats” explique Gilbert accompagnateur de cette initiative.

Cette idée de challenge est l’idée de 4 copains passionnés initialement de ballon rond et qui pour les raisons invoquées ci-dessus ont quitté leur club la saison dernière. Ils  souhaitent, dés à présent, partager des moments plus amicaux.

Animation Gratuite – pré inscription obligatoire
Inscription  par émail à contact@quimper-italia.fr ou par SMS au 06.98.97.29.29

Une journée découverte avec Quimper Italia

Samedi, le club de football de Quimper Italia organise une journée entière d’animations sur le thème du football diversifié. Celles-ci se dérouleront sur le terrain en herbe de Créac’h-Gwen. Les pratiques de foot à 5, de tennis ballon, de foot en marchant, de freestyle et des jeux de précision et d’adresse seront notamment proposées par les éducateurs et animateurs bénévoles du club.

Cette journée d’animations sera sur le thème du football diversifié.

« C’est la première fois que nous mettons en place cette opération qui s’inscrit dans le cadre de notre projet sportif », informe Gilbert Macrez, récemment nommé en tant que coordinateur technique du club. 
Cette journée lance de manière officielle la campagne d’inscription pour Quimper Italia, qui sera également présent lors du forum des clubs du samedi 7 septembre. « Pendant toute la journée, il sera possible de venir se renseigner sur les modalités d’inscription ou de retirer les dossiers », indique Gilbert Macrez.

Une première équipe féminine senior

Les enfants de 4 à 12 ans auront un temps qui leur sera consacré de 10 h à midi pour découvrir les animations. L’après-midi, de 13 h 30 à 15 h 30, sera destiné aux adolescents de 13 à 17 ans. Puis, de 16 h à 18 h, ce seront les personnes de plus de 18 ans qui seront invitées sur les terrains. « La journée est évidemment ouverte à toutes et à tous puisque nous lançons cette saison notre première équipe féminine senior », indique le nouveau coordinateur technique. Seize joueuses y sont déjà recensées.

Pratique
Journée découverte et animations autour du football diversifié, samedi 24 août, de 10 h à 18 h. Entrée ouverte à tous.
© Le Télégramme